Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

La vie religieuse autrefois

 

    A Sèvres-Anxaumont autrefois, comme dans les communes voisines, la vie des gens s'organisait autour de l'église. D'une part les gens se retrouvaient régulièrement à l'église au fil de l'année, d'autre part c'est à l'église que les étapes importantes de la vie de chacun étaient célébrées.

    Pour les tout jeunes enfants, le baptême marquait l'entrée dans la communauté villageoise, avec une cérémonie religieuse suivie d'un grand repas de famille. La communion solennelle était le second évènement important de la vie de l'enfant, qui portait alors une tenue spéciale ce jour-là, marqué également par un grand repas de famille. La communion était précédée par les séances de catéchisme, puis par les retraites. Dans les années cinquante, les cours de catéchisme pour garçons et filles avaient lieu au presbytère. Melle Renée de la Porte s'en est chargée à une époque.

        Dans certaines familles, les enfants faisaient la prière chaque soir avec leur maman, tous à genoux devant la cheminée. On ne mangeait pas de viande du tout le vendredi saint et guère le mercredi des Cendres. Il y avait un chemin de croix le vendredi saint.

     Beaucoup de gens allaient à la messe tous les dimanches, en particulier les femmes et les enfants. Les hommes, moins nombreux à assister aux offices, se mettaient dans le chœur. Quelques places étaient réservées à une famille. Un petit groupe de personnes communiait chaque dimanche. Pendant la messe, le prêtre était aidé par deux ou trois enfants de chœur ; quelqu'un jouait de l'harmonium ; à une époque, une petite chorale chantait en latin pendant la cérémonie. A la sortie de la messe, les conversations allaient bon train sur la place de l'église. C'est là notamment que les jeunes se retrouvaient tous les dimanches ; après quoi, dans les années cinquante, ils allaient souvent au café Girard pour jouer au baby-foot.

     Pour Noël, toute la famille allait ensemble à la messe de minuit. Ensuite on prenait une infusion et on allait se coucher. Les enfants n’avaient que peu de cadeaux ; par exemple, dans les années quarante, un enfant pouvait recevoir seulement une orange et deux ou trois chocolats. Noël était donc uniquement une fête religieuse.

     Pour les Rameaux, les gens faisaient bénir du buis. Ils en déposaient le jour même sur les tombes et ramenaient le reste chez eux pour en déposer dans les lieux qu'ils voulaient protéger ; mais ils n'apportaient le buis à l'intérieur de la maison que le lendemain des Rameaux. Il fallait aussi avoir du buis à la maison pour bénir les corps en cas de décès.

     Les anciens de la commune se souviennent que le curé Chessé allait chez les gens de temps en temps. Il rendait visite aux malades. Il allait donner l'extrême onction à ceux qui le demandaient. Le curé avait une bonne, qui logeait au presbytère. Il y avait aussi une sacristine dans la commune, qui logeait juste à côté du presbytère. C'était elle qui sonnait les cloches.

     On peut voir des statues de la Vierge en divers endroits de la commune. Le curé Jean Chessé en a fait installer plusieurs, notamment celle des Grangeries en 1952. Des croix sont présentes également à plusieurs carrefours. Celle de la route d'Anxaumont a été refaite en 1956, avec une inauguration solennelle. Dans les années 50, il y avait une procession à Sèvres pour la Fête-Dieu ; la procession s'arrêtait devant une statue située dans un kiosque dans le parc du Petit Breuil.

    L'école libre de Sèvres-Anxaumont  a fonctionné dans les locaux du Petit Breuil de 1902 à 1947, uniquement pour les filles. Les Sœurs de la Visitation ont vécu à la Brunetterie pendant longtemps. Elles ont tenu une école ménagère ainsi qu'une maison de retraite, qui a précédé la maison de retraite inter-communale actuelle.

     On voit donc toute la place que la religion tenait autrefois dans la vie des gens de la commune.

 

Le presbytère

HAUT  DE  PAGE.

Le dahut / L’eau autrefois / L’école autrefois / L’école publique / L’école privée / L’électricité / L’épicerie / Foire d’Anxaumont /

  La gnôle / Métiers d’autrefois / Monnaies / Téléphone / Vannerie / Veillées / Vie religieuse / Voiture ancienne