Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

Patrimoine bâti : la POUPETTERIE

    

     La Poupetterie était à l'origine un établissement religieux où des chanoines vivaient en communauté, comme des moines. Elle revendiqua son autonomie au 10° siècle. Elle exerça alors ses droits seigneuriaux et féodaux sur la mouvance des Trois Maisons, manoir qui se trouve non loin de là.

     La fin des hostilités avec les Anglais fut accompagnée de périodes troublées dont les grandes compagnies, qui n'avaient plus de raison d'être, se rendirent coupables. Leurs chefs La Hire, Dunois, Xaintrailles, devinrent de redoutables chefs de bande, ce qui nécessita des mesures de guet et de défense qui vont se matérialiser par l'existence de créneaux à arquebuses qui existent toujours à la Poupetterie.

    On sait qu'en 1772, une certaine Marie Marguerite du Portail, Dame de la Rachonnière et de la Poupotrie, épousa en l'église d'Anxaumont François de Douhet.

    Classé Bien National, le manoir fut vendu en l'an II de la République.

     Situé un peu à l'écart des routes, le manoir de la Poupetterie ne manque pas de charme actuellement. Le haut mur qui borde le chemin est percé d'une porte charretière et d'une porte piétonne, avec les dates 1627 et 1774. C'est sans doute en 1627 que le logis actuel a été construit et en 1774 que des travaux importants y ont été effectués. Le logis est perpendiculaire au mur de façade ; il comporte une tour ronde en avancée qui permet l'accès à l'étage. Des bâtiments de servitude ferment deux autres côtés de la cour carrée.

 

HAUT  DE  PAGE.

 Brunetterie   Cimetières   Eglise    Métairie des Bordes   Moulins   Petit patrimoine    Peumartin  

    Poupetterie     Trois Maisons