Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

La vie autrefois :  LA CHASSE AU DAHUT

 

    On en parlait encore dans les années cinquante. Pour les uns, c'était LE DAHUT, pour les autres, LA DARHUE, mais il s'agissait bien du même animal légendaire, que personne n'avait jamais vu, mais dont la légende servait à piéger les gens un peu naïfs ou des personnes juste arrivées au village.

     C'était surtout  dans la période des veillées que l'on parlait de ce genre de chasse, les gens se demandaient comment il fallait s'y prendre pour chasser cet animal mystérieux. On expliquait alors qu'il fallait se rendre à la tombée de la nuit dans un lieu isolé avec un bâton et attendre pour le voir. Mais il fallait d'abord trouver un novice qui n'était au courant de rien et qui allait se laisser piéger. Un soir donc, à la tombée de nuit, VICTOR, muni d'un gros bâton, accompagne NORBERT (les prénoms ont été attribués au hasard). Il l'invite à le suivre vers un petit bois éloigné du bourg et lui dit : "Voilà, c'est là son passage. Tu attends là. Ne bouge surtout  pas et ne fais pas de bruit. Le dahut va passer là comme à son habitude. Ne fais pas de bruit et tu verras comme c'est beau". Et Victor ajoutait : "Il faudra peut-être que tu attendes longtemps avant de le voir, mais ça vaut vraiment le coup ! C'est un truc que tu n'es pas près d'oublier ! "

    A la suite de quoi, Victor rentrait à la maison où la veillée était animée. Bien sûr les conversations allaient bon train. Pendant que les uns et les autres se réchauffaient autour d'un bon feu de cheminée en dégustant un verre de vin chaud, on imaginait ce pauvre Norbert écarquillant les yeux dans le noir mais ne voyant rien venir, transi de froid, grelottant. Le pauvre ! Une heure passait, voire deux. Finalement Norbert revenait, un peu penaud, en disant qu'il n'avait rien vu et qu'il avait attendu pour rien. Grosse rigolade de toute l'assistance et commentaires peu flatteurs. "Tu m'as eu !" disait finalement Norbert à Victor. Et c'est comme cela que cette chasse se perpétuait. On en parle encore de cette grosse blague !

    Il existait d'ailleurs une autre variante de la même légende, selon laquelle le guetteur se postait sur un lieu de passage habituel avec un grand sac et attendait que le dahut arrive et entre dans le sac, après quoi il suffisait de refermer bien vite le sac et de revenir triomphant vers ses amis pour montrer la bête !

 

Nous sommes désolés, mais personne à Sèvres-Anxaumont n'a de photo d'un dahut !

Si vous en avez une, merci de nous contacter.

HAUT  DE  PAGE.

Le dahut / L’eau autrefois / L’école autrefois / L’école publique / L’école privée / L’électricité / L’épicerie / Foire d’Anxaumont /

  La gnôle / Métiers d’autrefois / Monnaies / Téléphone / Vannerie / Veillées / Vie religieuse / Voiture ancienne