Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

Général ARNAUDEAU  Général de la PORTE   de la PORTE Renée   Abbé DEZANNEAU

Renée de la PORTE DU THEIL

 

    Renée de la Porte du Theil est née à Mende, en Lozère, le 21 septembre 1912. Elle était la seconde d'une famille de six enfants, trois filles et trois garçons. Son père, le général Joseph de la Porte du Theil, a été maire de Sèvres-Anxaumont.

     Dans son jeune âge, Melle de la Porte a été scout, puis cheftaine de louveteaux. Dans les années 60, son père et elle allaient tous les jours à la messe à mobylette chez les sœurs de la Brunetterie. Plus tard, elle venait à la messe du dimanche à l'église au volant de sa DS noire. Pendant longtemps, elle a tenu l'harmonium à l'église. Elle a fait le catéchisme le jeudi et pour cela elle réunissait les jeunes, garçons et filles, dans l'ancien presbytère. Elle a également aidé Mademoiselle Jousson, l'institutrice de l'école libre.

     Par ailleurs, Melle Renée de la Porte a monté une sorte de centre aéré appelé "Les Ames Vaillantes" dans un bâtiment situé près de l'école privée du Petit Breuil. C'était essentiellement pour les filles de l'école privée. Elle passait parfois des films muets comme Tintin et Milou. Melle de la Porte a également monté une troupe de théâtre pour les jeunes, garçons et filles. Les représentations avaient lieu dans la salle de l'ancienne école privée.

     Mademoiselle de la Porte n'avait pas de véritable formation d'infirmière ni de cabinet, mais elle était "infirmière autorisée" et à ce titre elle allait chez les gens des environs qui avaient besoin de soins, notamment de piqûres. Elle le faisait de façon bénévole, mais elle était souvent récompensée en nature, par exemple on lui donnait un poulet. On faisait également appel à elle pour la toilette des morts. Elle s'est déplacée longtemps à vélo, puis à mobylette. Elle était connue localement sous le nom de "Mademoiselle Renée". Elle s'habillait simplement et était toujours coiffée de son béret.  

     Mademoiselle de la Porte est entrée au conseil municipal de Sèvres-Anxaumont en 1971. Quand le maire, Monsieur Faure, a démissionné en 1973, suite à des tensions très fortes au sein du conseil, c'est elle qui a pris la suite. Elle est restée maire jusqu'en mars 1983. Cette période a été marquée par une augmentation très rapide de la population de la commune : on est passé de 877 habitants en 1972 à 1346 en 1982, soit une augmentation de plus de 50 % en dix ans ! Il n'est donc pas surprenant que de nombreuses réalisations aient eu lieu pendant cette période.

     Ainsi, comme le nombre d'enfants augmente beaucoup dans la commune, un terrain est acheté et une école maternelle à deux classes est construite, elle ouvre à la rentrée de 1975. Une quatrième classe primaire est créée en 1976. Afin de répondre aux besoins des nombreuses associations communales, la construction de la salle polyvalente est décidée à cette époque. L'inauguration en a eu lieu en 1981. Le nouveau cimetière, qui venait d'ouvrir en 1973, a été aménagé pendant le mandat de Melle de la Porte. Un terrain de sport a également été aménagé en 1975, là où se trouve actuellement la place Sadebria. Certains se souviennent encore qu'une année, alors que les employés communaux étaient en vacances au mois d'août, Melle de la Porte a tondu elle-même la pelouse du stade avec une petite tondeuse !

     Au niveau du canton, un syndicat intercommunal a été créé pour s'occuper en particulier des ordures ménagères et de l'assainissement. Une étude concernant l'assainissement a été lancée en 1975. En 1981, les Sœurs de la Visitation ont quitté la Brunetterie. Leur maison de retraite a été alors reprise par un établissement public intercommunal. On voit donc que les dix ans où Melle de la Porte a été maire ont été riches en réalisations diverses. Mais on notera toutefois que cette période a été marquée aussi par des tensions fortes au sein du conseil municipal.

     Par la suite, Melle de la Porte a séjourné dans un EHPAD de Poitiers de 2008 à 2012 et c'est là qu'elle a fêté ses cent ans. Elle est décédée le 27 septembre 2012, quelques jours seulement après avoir atteint son centième anniversaire. Dans un testament qu'elle avait rédigé plus de trente ans avant sa mort, elle léguait le reliquat de ses comptes bancaires à la commune. Avec cet argent, divers travaux ont été réalisés à l'église ainsi que sur la place principale du bourg.      

     Le nom de Renée de la Porte du Theil a été attribué en 2012 à une rue du nouveau lotissement de la route des Grangeries, afin de commémorer le souvenir de cette grande dame qui était si attachée à sa commune.

 

HAUT  DE  PAGE.

Madame Merle, maire de Sèvres-Anxaumont, présente à Mademoiselle de la Porte la plaque de rue qui désormais portera son nom.