Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

CALENDRIER DES TRAVAUX AGRICOLES  SUR UNE ANNEE

                         De 1900 à 1960

 

Mois de Septembre :

 Passer dans les champs l’extirpateur pour déchaumer. C’est également l’ouverture de la chasse, faire les cartouches, nettoyer le carnier, le fusil, etc.

 A la Saint Michel (29 du mois), il y avait l’embauche des ouvriers agricoles.

Du 15 du mois au  15 Octobre :

Faire couvraille : labourer avec la brabant  (charrue) tirée par les bœufs, puis plus tard par les chevaux. Semer à la volée l’avoine, l’orge, puis le blé d’hiver et passer la herse.  Arrachage des betteraves et des pommes de terre (institut de Beauvais, variété plantée à la St Jean pour nourrir les porcs).

Octobre : selon le mûrissement des raisins, les vendanges.  Avancer les labours.

Novembre : Tirage du vin (il bout 15 jours après la mise en tonneaux, puis est tiré 1 mois ½ après.  Arrachage au pic des topinambours, au fur et à mesure des besoins au pic, A cette période, il fait froid ou il pleut !

Décembre : Si le temps est de la partie, labour de printemps, souvent le mauvais temps se fait sentir et les hommes partent faire du bois, nettoyer les haies.

Janvier- Février : Il fait froid, le travail est au ralenti, alors on en profite pour tuer le cochon, continuer le bois et finir les haies.

Mars : Passer le cultivateur sur les terrains labourés, tailler la vigne, planter les topinambours, semer l’engrais dans les prés et vérifier le bon entretien des clôtures (piquets et barbelé).

Avril : Rouler les semis d’hiver et de printemps ; le but est de tasser la terre et de faire taller les semailles (si la plante n’a qu’une tige ou deux, le rouleau va les casser pour faire repartir plusieurs autres tiges). Semer dans quelques champs les graines de sainfoin, de trèfle, de luzerne  en vue des futures prairies.

Mai : Traitement des vignes au sulfate de cuivre avec la pompe à dos « Vermorel », semer les betteraves, planter les pommes de terre, etc.

Juin : Faucher les foins ; il fallait mettre aux chevaux les oreillettes, la muselière, la sellette spéciale pour atteler la faucheuse.  La râteleuse  regroupait  le foin sec en rangs (andins),  puis à l’aide d’une fourche le foin  était mis en "vailloches". Il fallait aussi éclaircir les betteraves et les choux vaches et relever la vigne. Avec la chaleur et les journées longues, le mijet était servi à 4h.

Juillet : Préparation du matériel pour les moissons aux environs du 14 du mois selon le temps et les saisons. Et nous voilà aux moissons avec le premier tour du champ effectué à la faux (faire le chemin) pour permettre le passage de la faucheuse-lieuse. Les gerbes étaient regroupées en citios puis  rentrées sur la charrette  à la ferme.

Août : les battages  (voir la page sur les battages).

 

 REMARQUES

L’agriculteur ne fait pas ce qu’il veut, les saisons le commandent, il  est à l’affût du moindre signe ; dans le ciel par exemple lorsque les hirondelles rasent le sol c’est signe que l’orage est proche, donc il lui faut protéger sa maisonnée.

 Après la pluie, si l’alouette monte tout droit dans le ciel, le beau temps arrive.

Lorsqu'il voit des toiles d’araignée dans les lieux, c’est signe de beau temps.

  Mais à la Toussaint la terre a son grain et année de foin année de rien.

S’il tonne en avril rasé le douzil (le robinet de la barrique restera fermé puisqu’il y aura des gelées matinales).

    En mars, "va te coucher gars" (le travail appelle).

HAUT  DE  PAGE.

Cette petite bineuse était tirée par un cheval.

Tracteur Massey-Ferguson 30

 Calendrier   Elevage   Fenaison    Fruits    Moissons et battages    Vie dans les fermes     Vendanges