Accueil

 

Qui sommes-nous?

 

Patrimoine bâti

 

Paysages

 

Histoire

 

Personnalités

 

Fermes d’autrefois

 

La vie autrefois

 

Patois et proverbes

 

Flore

 

Faune

 

Recettes

 

Contact

 

Le Patrimoine sadébrien

Abbé DEZANNEAU

 

    Paul Dezanneau, fils de Victor  Dezanneau, chapelier à Airvault, et d’Hortense Rocher, naquit le 27.07.1882. Il avait deux frères, Jacques né le 21.07.1876 qui fut prêtre des paroisses de Lavoux et Liniers et François.

    Nommé sur les paroisses des communes de Sèvres-Anxaumont et de Bignoux, il y arriva en même temps que l’ordre de mobilisation générale de 1914. Il partit à la guerre et fut brancardier puis infirmier. Il a été décoré de la Croix de Guerre avec étoile de bronze et médaillé de Verdun.

    C’est à bicyclette qu’il se déplaçait, puis en  voiture décapotable dans les années 37-40. Il demeura à la cure de Sèvres et resta prêtre des deux paroisses pendant une  trentaine d’années.

     Mr DUMAS, maire de la commune, le nomma  secrétaire de mairie en 1940 et à ce titre il établissait les cartes de rationnement. Mais, à l’aide de tampons de la mairie en sa possession, il établissait aussi des faux papiers afin de faciliter  le passage des réfugiés vers Servouze, le passage de la zone libre  près de Jardres. Il était aidé par des habitants de la commune qui offraient leurs granges pour le couchage et le camouflage ; aidé aussi par son frère Jacques, prêtre à Lavoux, par l’abbé Toulat, prêtre à Chauvigny et frère du maire de cette ville ainsi que par le  docteur de St Julien l’Ars qui allait et venait auprès de ses clients. L'action de l'abbé Dezanneau a été importante.

    Un autre homme très actif dans la résistance, Georges Arnault, laitier de Bignoux, passait la ligne tous les jours pour livrer son lait à  la laiterie de Chauvigny et servait de «  facteur » (Témoignages du Passé, période 1935-1950, commune de Bignoux).

    Parlons de l’homme : L’abbé portait toujours un révolver sur lui pendant la période de la guerre et le soir, le déposait dans le tiroir de son bureau. Les personnes qui l’ont approché témoignent qu’il était d’une grande simplicité et très discret, voulant toujours passé inaperçu, mais grand fumeur.

    L'abbé Dezanneau était très aimé des jeunes. Pendant la retraite de la communion solennelle - après le catéchisme bien sûr - les soirées récréatives se terminaient en partie de pêche dans le vivier du château des Martins (M. Copin).

    De lui il nous reste aussi le cèdre qu’il a planté à la cure et la place du bourg porte son nom.

 

    Remerciements à Mme Cautreau, Paul Couturier, M. Copin

 

 

HAUT  DE  PAGE.

L’abbé Paul Dezanneau, curé de Sèvres-Anxaumont, est le prêtre situé à droite sur la photo. Le prêtre situé à gauche est son frère, Jacques Dezanneau, curé de Lavoux.

Général ARNAUDEAU  Général de la PORTE   de la PORTE Renée   Abbé DEZANNEAU